En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centre d'intérets. Si vous souhaitez plus d'informations, consultez la page Cookies policy de ce site

header1_photo5

Glossaire ophtalmologique

  • Y
  • Z
A
Aberration optique

Une aberration optique est une distorsion dans l’image formée par un système optique par rapport à la réalité.

Acuité visuelle

L’acuité visuelle décrit l’acuité ou « netteté » de la vision ; qui est la capacité à percevoir les petits détails.

Addition optique

La puissance optique (d’un verre) nécessaire pour la vision de près, ajoutée à celle requise pour la vision de loin.

Amblyopie

L’amblyopie, également connue sous le nom « d’œil paresseux », apparaît lors de la petite enfance si la vue d’un des yeux ne se développe pas correctement. L’amblyopie unilatérale se produit quand un œil voit de manière floue et l’autre voit normalement, cependant le cerveau ne traite que les informations provenant du « bon œil ».
L’amblyopie bilatérale apparaît lorsque la vision des deux yeux restent flous alors qu’ils sont tous les deux parfaitement corrigés.

Amétropie

L’amétropie caractérise tous les troubles de la vue qui empêchent la formation d’une image claire sur la rétine, à l’exception de la presbytie liée à l’âge. La myopie, l’hypermétropie et l’astigmatisme sont toutes des formes d’amétropie.

Anisométropie

L’anisométropie est une différence de puissance dioptrique entre les deux yeux. Il s’agit de la deuxième cause la plus fréquente d’amblyopie.

Astigmatisme

L’astigmatisme est une affection très commune qui provoque une vision floue due soit à la forme irrégulière de la cornée, soit à la courbure du cristallin à l’intérieur de l’œil.

La plupart des gens ont un certain degré d’astigmatisme. Un astigmatisme léger n’affecte généralement pas la vision et ne nécessite pas de traitement. Cependant, un astigmatisme plus important provoque une vision déformée ou floue, une gêne oculaire et des maux de tête.

B
Bâtonnets

Cellules cylindriques fines situées dans la rétine qui réagissent à la lumière mais sont incapables de distinguer les couleurs. Les bâtonnets sont très sensibles et assurent la vision dans des conditions de très faible luminosité.

C
Cataracte

La cataracte est une opacification du cristallin de l’œil qui altère la vision. Les cataractes sont la cause la plus fréquente de perte de vision chez les personnes de plus de 40 ans et sont la cause principale de cécité dans le monde.

Cécité

La cécité est strictement définie comme le fait d’être totalement aveugle des deux yeux.

Cellules cône

Neurones photorécepteurs en forme de cônes situés dans la rétine et responsables de la vision des détails et perception des couleurs.

Conjonctivite

La conjonctivite est une inflammation de la conjonctive. La conjonctive est le fin tissu translucide qui se trouve devant la partie blanche de l’œil et tapisse l’intérieur des paupières. L’œil rose causé par certaines bactéries et virus se propage facilement d’une personne à l’autre, mais n’est pas grave s’il est diagnostiqué rapidement.

Convergence / Divergence

Mouvement synchronisé des yeux vers l’intérieur / l’extérieur afin qu’ils « visent » tous les deux l’objet observé.

Cornée

Membrane avant transparente du globe oculaire de forme sphérique ou légèrement bombée. Avec le cristallin, la cornée joue un rôle important dans la mise au point des images sur la rétine.

Correction optique

La méthode la plus courante pour corriger la vue est une correction optique obtenue à l’aide de lunettes ou lentilles, qui corrigent les erreurs de réfraction en recentrant les rayons lumineux sur la rétine pour compenser la forme de votre œil. Un examen ophtalmologique déterminera si vous avez besoin d’une correction ou si vous devez adapter votre correction.

Cristallin

Lentille optique biconvexe transparente située derrière la pupille. Le cristallin réfracte la lumière afin de focaliser les images sur la rétine. Le vieillissement du cristallin est à l’origine de la presbytie.

D
Dioptrie

La dioptrie est l’unité de mesure des verres qui permet de déterminer le degré de correction : plus le chiffre est élevé, plus la correction est importante.

Diplopie

La double vision, aussi connue sous le nom de diplopie, se caractérise par une vision double des objets. C’est un symptôme à prendre au sérieux.

Distance pupillaire (DP)

La distance entre les centres des pupilles des yeux. La distance DP permet d’assurer le bon placement monoculaire du verre. Il s’agit d’une mesure primordiale lors de la fourniture de verres progressifs.

Distorsion

Déformation d’un système optique résultant en une image qui n’est pas conforme à la forme réelle de l’objet.

DMLA

Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age. La DMLA est une maladie qui endommage la macula, la partie centrale de la rétine, ce qui conduit à une perte de la vision centrale, ne laissant que la vision périphérique ou latérale intacte. Les personnes souffrant de DMLA commencent par avoir du mal à distinguer les couleurs et voient les lignes droites de manière déformée.

E
Effet prismatique

Changement de direction d’un rayon de lumière induit par un verre ophtalmique lorsque les yeux regardent dans des directions différentes (sauf au travers du centre optique). À chaque point du verre dans la zone de vision centrale, l’effet prismatique a un impact sur la stratégie oculomotrice du porteur.

Emmétropie

L’emmétropie décrit un œil qui ne présente pas de défauts visuels. Cela signifie que l’image qui est formée sur la rétine de la personne est claire et précise. Un œil emmétrope ne nécessite pas de lentilles ou de verres correcteurs. Cela est parfois décrit comme une vision parfaite. L’emmétropie est l’opposé de l’amétropie.

E-SPF®

E-SPF® est un indice certifiant la protection UV globale d’un verre. L’indice E-SPF® a été développé par Essilor International et approuvé par des experts tiers. L’indice E-SPF® ne concerne que la performance des verres et exclut l’exposition directe des yeux qui dépend de facteurs externes (morphologie de l’utilisateur, forme du cadre, usure).

F
Fatigue oculaire

La fatigue oculaire est caractérisée par une irritation intense ou aiguë des yeux, une vision floue et des maux de tête, le plus souvent en fin de journée.

Fovéa

La fovéa est un petit creux situé au centre de la macula dans la rétine qui permet d’obtenir la meilleure précision de vision. Dans la fovéa, les différentes couches de la rétine permettent à la lumière d’arriver directement sur les cônes (cellules qui permettent d’optimiser la précision de la vision).

G
Glaucome

Augmentation de la pression intraoculaire résultant, s’il n’est pas pris en charge, en une détérioration irréversible du nerf optique et de la rétine, ainsi qu’en une altération du champ visuel, à savoir une réduction de la performance visuelle, souvent accompagnée de maux de tête et de douleurs oculaires.

Globe oculaire

Organe sphérique qui reçoit la vision. Il se compose de trois couches : la sclérotique, l’uvée et la rétine, ainsi que de leur contenu : l’humeur vitrée, le cristallin et l’humeur aqueuse.

H
Humeur aqueuse

Liquide transparent chargé, conjointement avec l’humeur vitrée, de maintenir la pression intraoculaire, et par conséquent la forme du globe oculaire.

Humeur vitrée

Gel transparent et vitreux contenu entre la pupille et la rétine et situé derrière le cristallin.

Hypermétropie

L’hypermétropie est un défaut de la vue dû à un œil qui est trop court et / ou pas assez puissant. L’image se forme derrière la rétine, ce qui explique pourquoi une personne hypermétrope voit mal de près, mais bien de loin.

L’hypermétropie est le contraire de la myopie.

I
Indice de réfraction

Utilisé pour caractériser la capacité d’un matériau optique transparent à réfracter la lumière et produire une correction optimale. Plus l’indice est élevé pour la même correction, plus le verre est fin.

Iris

Membrane circulaire qui délimite la pupille. L’iris agit comme un diaphragme d’appareil photo, qui se contracte en fonction de l’intensité de la lumière. La pigmentation de l’iris détermine la couleur des yeux.

K
Kératocône

Le kératocône est une maladie oculaire progressive dans laquelle une cornée normalement ronde s’amincit et prend progressivement la forme d’un cône.

Le kératocône peut se produire dans un ou dans les deux yeux et commence souvent à l’adolescence ou au début de la vingtaine. Alors que la cornée prend une forme plus irrégulière, cela provoque une myopie progressive et un astigmatisme irrégulier créant des problèmes additionnels tels qu’une vision déformée et floue. Une sensibilité aux reflets et à la lumière peut également apparaître.

L
Laboratoires de prescription

Unités de production qui transforment les verres semi-finis en verres finis conformes aux spécifications de l’ordonnance. Le travail effectué par les laboratoires nous permet de fournir un très grand nombre de combinaisons optiques requises par les porteurs, en particulier en ce qui concerne la correction de la presbytie. Les laboratoires sont responsables du surfaçage (ponçage et polissage) et du traitement (coloration, anti-rayures, anti-reflets, anti-traces, etc.) des verres.

Lumière polarisée

La lumière polarisée est un reflet intense éblouissant qui provoque une gêne pour l’œil et qui apparaît lorsque les rayons du soleil frappent une surface lisse, horizontale. Ceci est particulièrement fréquent dans les zones où la lumière réfléchie est intense (mer, montagne, surfaces de la route, etc…).

Lunettes de lecture (lunettes prémontées, sans ordonnance)

Les lunettes de lecture sont des lunettes bon marché vendues sans ordonnance. Elles contiennent des verres identiques pour chaque œil et sont principalement utilisées pour la correction de la presbytie (lunettes de lecture). Elles sont adaptées aux personnes qui passent beaucoup de temps à se concentrer sur des choses de près. Mais si vous regardez vers le haut et à travers la pièce avec des verres de lecture, tout semble flou.

Lunettes demi-cerclées

Les lunettes demi-cerclées sont les lunettes type « Benjamin Franklin » qui descendent plus bas sur le nez. Elles vous permettent de regarder vers le bas et au travers des verres pour le travail de près, et au-dessus pour voir au loin.

M
Macula

Partie centrale de la rétine. La macula est uniquement constituée de cellules coniques directement exposées aux rayons de lumière et permet la vision précise nécessaire à la lecture ou reconnaissance des détails. Il s’agit de la zone la plus active de l’œil.

Matériel

Les verres correcteurs sont le plus souvent fabriqués à partir de verre organique ou minéral. Les verres organiques sont divisés en deux catégories : thermo-durcis et thermoplastiques (polycarbonate). Les propriétés de ces matériaux sont : un indice de réfraction élevé assurant finesse, transparence, légèreté, protection contre les rayons ultraviolets et résistance aux chocs.

Myopie

La myopie est un trouble de la vue causé par un œil qui est trop puissant, ou trop long. L’image se forme à l’avant de la rétine : une personne myope voit donc mal de loin, mais bien de près.

N
Nerf optique

Le nerf optique est situé à l’arrière de l’œil. La fonction du nerf optique est de transférer l’information visuelle de la rétine aux foyers de vision du cerveau par des impulsions électriques. Bien que le nerf optique fasse partie de l’œil, on considère qu’il fait partie du système nerveux central.

Nystagmus

Mouvement involontaire répétitif de l’œil dont la direction, l’amplitude et la fréquence est invariable.

O
Ophtalmologiste

Médecin spécialisé dans le traitement des maladies et affections oculaires, et dans la correction des troubles de la vue. Les ophtalmologistes peuvent également réaliser des chirurgies correctrices.

Opticien

L’opticien est formé pour distribuer et monter des lunettes et autres dispositifs optiques. Il se base sur les ordonnances établies par les optométristes et ophtalmologistes. Il conseille les patients sur les différents types de verres et montures de lunettes.

Optométriste

Dans de nombreux pays anglo-saxons, les optométristes sont des spécialistes qui réalisent des examens de vue, diagnostiquent d’éventuels problèmes visuels et prescrivent des lentilles de contacts. Les optométristes ne pratiquent pas de chirurgie.

Orthoptiste

Branche de l’ophtalmologie qui traite les troubles de la vue par la rééducation et les exercices. L’orthoptie est une profession paramédicale exercée par l’orthoptiste.

P
Polycarbonate

Matériau caractérisé par sa légèreté et résistance aux chocs uniques. Son indice de réfraction élevé permet la fabrication de verres extrêmement fins et légers. Le polycarbonate filtre 100% des rayons UV et est résistant aux rayures grâce à sa surface durcie.

Presbytie

Trouble ophtalmique provoqué par le vieillissement du cristallin, qui s’épaissit et perd de sa souplesse avec le temps. Alors que le cristallin devient plus rigide, il change de forme moins facilement et le sujet voit de moins en moins bien de près. Les premiers symptômes de la presbytie apparaissent entre quarante et quarante-cinq ans.

Pression intraoculaire

La pression intraoculaire est la pression du fluide à l’intérieur de l’œil : un symptôme important lors de l’examen des patients présentant un risque de glaucome.

Puissance optique

La puissance optique définit la capacité d’un verre ou de lentilles à corriger un défaut visuel. La puissance optique est mesurée en dioptries.

Pupille

Ouverture centrale de l’iris à travers laquelle les rayons de lumière pénètrent dans l’œil. Le diamètre de la pupille varie en fonction du niveau de lumière ambiante.

R
Réfraction

Changement dans la direction de propagation d’un rayon, déterminé par les variations de la vitesse de propagation. Terme utilisé pour qualifier l’examen optique.

Réfractomètre

Appareil utilisé pour mesurer automatiquement la réfraction de l’œil.

Rétine

Membrane sensible à la lumière à l’arrière de l’œil sur laquelle les images se forment et qui transmet les informations au cerveau. Cette membrane hypersensible joue un rôle essentiel dans la perception de la lumière, des couleurs, détails, formes et mouvements.

S
Strabisme

Le strabisme est un problème visuel dans lequel les yeux ne sont pas alignés correctement et pointent dans des directions différentes. Par exemple, un œil regarde droit devant, tandis que l’autre regarde vers l’intérieur, l’extérieur, le haut ou le bas. C’est une affection fréquente chez les enfants.

Surface optique (ou conception)

Surface sur laquelle une réflexion ou réfraction de lumière est produite. La surface optique confère au matériau sa capacité de correction optique. Le nombre de surfaces optiques est presque infini : elles peuvent être unifocales, bifocales ou progressives.

Surfaçage : traditionnel ou numérique

Le surfaçage traditionnel est une technique de fabrication qui consiste à usiner un verre semi-fini avec des moules en verre afin de lui donner la puissance requise. Ce processus nécessite d’importants parcs d’outils et ne permet pas la  personnalisation des verres. Elle présente donc de nombreuses restrictions.

 

La fabrication numérique permet de produire des verres hautement personnalisés et précis grâce à un logiciel qui envoie les données des porteurs aux générateurs sous forme de fichiers de points qui contiennent des données mathématiques qui guident le générateur. Ces fichiers ne peuvent être utilisés qu’une fois car ils correspondent aux prescriptions de chaque patient.

T
Traitements

Les traitements peuvent améliorer la performance et l’apparence de vos verres.

Plusieurs types de traitement peuvent être appliqués aux verres correcteurs : anti-rayure, anti-reflet, anti-poussière, anti-trace, anti-buée, film polarisant,  teinte.

Traitement anti-buée

Optifog® élimine la condensation sur les verres afin d’empêcher la formation de buée. Vos verres et votre vision restent donc clairs quand vous passez d’un environnement froid à un environnement chaud. Optifog® empêche également la formation de buée lors de la pratique d’activités sportives ou quand vous avez chaud et transpirez.

Traitement anti-rayures

Les verres qui sont traités à l’avant et à l’arrière avec un traitement transparent, anti-rayures ont une surface beaucoup plus résistante aux rayures : que vos lunettes tombent au sol ou lorsque vous les nettoyez avec une serviette en papier.

 

Les verres pour enfants, en particulier, reçoivent un traitement anti-rayures pour une plus grande durabilité.

Traitement anti-reflets

Le traitement anti-reflets (également appelé traitement AR) est un traitement multicouche microscopiquement fin qui élimine les reflets à l’avant et arrière de vos verres. Les verres AR assurent donc une meilleure vision pour la conduite de nuit et un plus grand confort pour la lecture et l’utilisation d’un ordinateur. De plus, les verres sont presque invisibles : les gens peuvent donc se concentrer sur les yeux et non sur les reflets gênants des verres.

U
Usines de production

Usines où sont produits les verres finis (principalement les verres unifocaux) et verres semi-finis.

V
Verre bifocal

Un verre bifocal comporte deux zones de correction de la vision, divisées par une ligne qui traverse le verre horizontalement. La partie supérieure du verre est utilisée pour la vue de loin, tandis que la partie inférieure est utilisée pour la vue de près.

Verres correcteurs

Les verres correcteurs sont conçus pour corriger les troubles de la vue. Ils sont issus d’une combinaison de matériaux, surfaces optiques et traitements.

Verres finis et verres semi-finis

Les laboratoires de prescription transforment les verres semi-finis en verres finis par des procédés de traitement, de coloration et de polissage / assemblage. Dans tous les cas, la face avant est réalisée en usine et la face arrière est faite à la demande en laboratoire.

Verres mi-distance

Les verres mi-distance sont pensés pour les personnes presbytes. Il s’agit de verres conçus pour la vision de près, mais avec une profondeur de champ étendue.

Verres photochromiques

Les verres photochromiques sont des verres qui s’assombrissent quand ils sont exposés à la lumière du soleil, et s’éclaircissent une fois que vous rentrez à l’intérieur. Les verres photochromiques sont aussi parfois appelés « verres à teinte variable ».

Verres polarisés

Un verre polarisée est un verre solaire qui n’atténue pas seulement la lumière du soleil, comme les verres solaires classiques, mais élimine également la lumière polarisée éblouissante grâce à un film polarisant très fin inséré à l’intérieur du verre, jouant ainsi le rôle d’un volet vénitien. Il en résulte une meilleure clarté de la vision, une meilleure perception des couleurs et un plus grand confort visuel.

Verres progressifs

Les verres progressifs (verres bifocaux sans lignes) sont conçus pour corriger la presbytie grâce à une variation progressive de la puissance optique. Ils offrent la possibilité de voir à toutes les distances, vous pouvez lever la tête et voir clairement à travers une pièce et au loin. Vous pouvez également visualiser votre ordinateur dans la zone intermédiaire et baisser les yeux pour lire et réaliser des tâches minutieuses confortablement de près.

Verres unifocaux

Les verres unifocaux sont utilisés pour corriger l’amétropie. Ils peuvent également être utilisés pour corriger la presbytie, mais la vision de loin sera floue. La puissance est la même sur toute la surface de la lentille.

Vision de loin

Vision d’objets situés à une distance d’environ 5 ou 6 mètres ou plus.

Vision de près

Vision d’objets situés à 25-50 cm des yeux.

Vision intermédiaire

Vision des objets situés à plus de 40 cm de l’œil, mais à moins de 1,5 mètre (environ).

Vision périphérique

Vision résultant de la stimulation de la rétine hors de la fovéa ou macula.

Fermer

Contacter
Essilor

Complétez le formulaire

Complétez le formulaire

*
*
*
*
*
*
*

Pour une meilleure navigation,
nous recommandons la consultation du site
en version portrait