Lire  .
E-novation Magazine

Entretien avec Franck Lestournelle 

Témoignages
Entretien avec Alain Riveline
 
 
Entretien avec Franck Lestournelle, Directeur R&D Physique-Chimie Monde, Essilor International 

« Une rupture culturelle et technologique »
Franck Lestournelle, Directeur R&D Physique-Chimie Monde, Essilor International
En quoi Crizal UV a-t-il été un challenge pour les équipes R&D ?

Jusqu’à maintenant, nos efforts sur Crizal étaient focalisés sur les performances du verre dans le domaine de la lumière visible. Avec Crizal UV, on veut que le verre soit aussi efficace dans les UV, donc dans la partie invisible du spectre lumineux. Cela implique de couvrir 30% de spectre en plus. Crizal UV est donc deux fois plus compliqué à obtenir qu’un « simple » Crizal. En effet, nos antireflets sont soumis aux lois de l’optique interférentielle : concrètement, cela veut dire que la difficulté pour obtenir un antireflet efficace et robuste varie de façon exponentielle avec la largeur du domaine spectral dans lequel on veut être performant.

En quoi est ce complexe ?

Pour les équipes techniques, Crizal UV représente d’abord une rupture culturelle puisque c’est le premier Crizal ayant une face avant et une face arrière différenciées. On doit donc appliquer des procédés différents pour les deux faces. Ensuite, la face arrière étant deux fois plus difficile à traiter qu’avec les autres Crizal, nous avons dû revoir significativement nos procédés et équipements. Même nos instruments de mesure ont fait l’objet d’améliorations majeures pour pouvoir mesurer les performances de nos antireflets face aux UV. Enfin, il a fallu garder toutes les autres qualités des verres Crizal, comme son extrême transparence et sa durabilité dans le temps.

Beaucoup de porteurs ignorent qu'un verre clair peut protéger des UV. Comment est-ce possible techniquement ?

Il y a deux caractéristiques à vérifier pour savoir si vos yeux sont bien protégés par un verre : 
  • Sa capacité à bloquer les UV quand vous subissez un rayonnement de face. C’est le matériau du verre qui doit absorber ces UV et cela n’est pas lié à la teinte du verre. Il existe d’ailleurs sur le marché des verres solaires qui protègent bien moins des UV que nos verres clairs!
  • Sa capacité à ne pas refléter les UV en face arrière. Une partie importante des rayonnements UV venant par l’arrière et les côtés du porteur, il est important que le traitement antireflet en face arrière du verre empêche que ces UV soient reflétés et atteignent l’œil.
C’est sur la base de ces deux caractéristiques que nous avons défini l’Eye-Sun Protection Factor, c’est à dire l’indice de protection globale contre les UV apportée par un verre

Comment vérifiez vous les performances des verres ?
Tous les Crizal sont soumis à une batterie impressionnante de tests internes, définis avec notre Direction Qualité, puis ils sont qualifiés par des tests au porté d’au moins un an. Pour Crizal UV, nous avons également conduit des tests marchés et défini un nouveau protocole de mesure de performances dans les UV. Pour cela, nous avons travaillé avec des partenaires scientifiques externes indépendants.
Envoyer cette page par email
Remplissez le formulaire ci-dessous pour envoyer votre message :
Adresses emails des destinataires*:
(Séparez les adresses par une virgule)
Nom* :
Prénom* :
Votre adresse email* :
Votre message :
(1000 caractères maximum)
* Champs obligatoires